La visualisation des capsules vidéo TopMU nécessite un abonnement au site.

Ce cours est également disponible à la demande

Déjà abonné? Connectez-vous ici.

Acide tranexamique en traumatologie: oui ou non?
Alerte Stat

Au cours des dernières années, il y a eu beaucoup d’effervescence sur l’utilisation de l’acide tranexamique en traumatologie.  Nos collaborateurs français font le point sur sujet et l’utilisation dans la pratique de la médecine d’urgence.

Suivre ce cours
Ce cours a été conçu par Nicolas Peschanski, Justin Outrey et Jean-Baptiste Bouillon et revisé par Pierre La Rochelle le Vendredi 16 octobre 2020

Bande dessinée STAT

Commentaires:

1 réflexion au sujet de “Acide tranexamique en traumatologie: oui ou non?<br><img src="/wp-content/uploads/2019/05/AlerteStat50.png" alt="Alerte Stat">”

  1. Je félicite nos collègues français pour leur première capsule à TopMu.

    J’ajouterais que dans l’étude CRASH-2, 6 634 patients sur le total de 20 221, ont reçu de l’acide tranexamique après les 3 heures du trauma et ne font plus partis des recommandations actuelles. Donc, si nous retirons ces patients de l’étude CRASH-2 et que l’on considère que cette population de patients n’a pas contribué à accroitre la mortalité, on obtient une réduction de mortalité totale de 2,2% et un NNT correspondant de 45 (et non 67). Si on considère que l’administration de l’acide tranexamique après les 3 heures, ait pu contribuer à accroitre la mortalité totale, alors il faut comprendre que ces chiffres sous-estiment les bénéfices.

    Pierre La Rochelle MD MSc

Laisser un commentaire